L'architecte et l'hébergement temporaire d'urgence. Le camp et le shelter font-ils partie du domaine de l'architecte ?
Master

L'architecte et l'hébergement temporaire d'urgence. Le camp et le shelter font-ils partie du domaine de l'architecte ?

|
Étudiant(s) : Violaine Eggermont
Date : 2018

Mémoire mention recherche. Co-direction avec Valérie Foucher-Dufoix dans le séminaire « Faire avec. L’architecte et la citoyenneté ».

Prix du meilleur mémoire de Master d’Architecture de la fondation Rémy Butler, 2019.

L’architecture et le camp en France au XXe siècle : la multiplicité des formes, des temporalités et des intervenants fait du camp un sujet sensible et complexe. Cependant de par sa modularité et sa rapidité de mise en œuvre, il pourrait constituer une sorte de modèle pour l’architecture de demain. Non pas dans sa forme mais au moins au niveau des réflexions spatiales et constructives qu’il introduit. Ce travail de recherche étudie et décrit l’ensemble des camps sur le territoire français. Il fait une part spéciale à celui de Salier de Jacques Van Migom et à celui du Grand Arénas de Fernand Pouillon. Il traite également d’autres typologies d’hébergement temporaire et étudie comment le camp et le shelter deviennent une question d’architecture (camps humanitaires et hébergement d’urgence).