mobilité d’enseignement

mobilité d’enseignement

|
Madeleine Kunegel envoyer un message
Les enseignants (titulaires ou contractuels) qui souhaitent enseigner dans un établissement partenaire « Erasmus + » peuvent être partiellement financés par le biais de ce programme.

conditions générales

L’établissement d’envoi doit établir un contrat de mobilité d’enseignement.
La durée de la mission d’enseignement doit être de 8 heures minimum par semaine (8 heures d’enseignement ou 4 heures d’enseignement et 4 heures de formation).
La durée totale de la période de mobilité ne devra pas excéder 2 mois et devra être d’une durée minimale de 2 jours consécutifs par activité de mobilité.

L’enseignant intéressé par ces missions de mobilité doit compléter un contrat pédagogique précisant :

  • les principaux objectifs de la mobilité ,
  • la valeur ajoutée de la mobilité (en terme de stratégie de modernisation et d’internationalisation des établissements impliqués) 
  • le contenu du programme d’enseignement
  • les résultats et l’impact attendus (par exemple sur l’évolution professionnelle de l’enseignant)

L’Énsa-PB considère la mobilité d’enseignement comme faisant partie de sa stratégie de modernisation et d’internationalisation et en tiendra compte dans l’évaluation de l’enseignant.

retour de mobilité

À l’issue de la mobilité, le participant devra compléter et soumettre en ligne le rapport du participant, dans un délai de 30 jours calendaires suivant la réception de la notification l’invitant à le faire.
L’établissement d’accueil doit remettre à l’enseignant une attestation de présence confirmant l’exécution et les dates de la mission, et doit mentionner le nombre d’heures d’enseignement dispensées.
Par ailleurs, l’enseignant doit remettre à l’école un rapport de mission destiné à relater son expérience.