admission en équivalence

admission en équivalence

|
Chantal Marion envoyer un message 01 53 38 50 31

public concerné

  • candidats français et de l’Union Européenne/ Espace Économique Européen 
    Pour les candidats titulaires d’un diplôme étranger, merci de fournir la traduction assermentée.)
  • candidats étrangers (hors Union Européenne et hors Espace Économique Européen) :
    • titulaires du baccalauréat français et d’un diplôme d’enseignement supérieur en rapport avec l’architecture
    •  titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur français en rapport avec l’architecture.

2 types d’admission en équivalence

L’inscription en master à l’Énsa-pb se fait exclusivement en master 1re année.
Attention : les dossiers d’équivalence recevables sont présentés en commission, seule habilitée à sélectionner les candidatures et décider de l’année d’intégration dans le cursus d’architecture.

  • télécharger le dossier de candidature
  • envoyer le dossier complété entre le 21 janvier et le 30 mars 2019 (cachet de la poste faisant foi) accompagné des pièces jointes demandées et d’un chèque de 37 € à l’ordre de « R. R. Ensa-PB » (frais de dossier).

Attention : quel que soit l’avis de la commission, les frais de dossier de 37€ ne sont pas remboursés .

dispense partielle d’études (DPE)

Les candidats concernés sont :

  • titulaires d’un diplôme français reconnu par l’État,
  • titulaires d’un diplôme d’un pays de l’Union européenne en lien avec l’architecture permettant d’intégrer le cursus au-delà de la 1ère année (diplôme d’ingénieur, BTS design d’espace, paysagiste, génie civile…).
    Ces candidats sont diplômés mais sans expérience professionnelle en architecture.

validation des acquis professionnels (VAP)

Les candidats concernés sont :

  • candidats français et de l’Union Européenne / Espace Économique Européen  
    Les candidats titulaires d’un diplôme étranger doivent fournir la traduction assermentée,
  • candidats étrangers (hors Union Européenne et hors Espace Économique Européen) titulaires du baccalauréat français ou d’un diplôme français d’enseignement supérieur en rapport avec l’architecture.
    Ce dispositif permet de positionner un candidat dans le cursus de la formation initiale sur la base d’une expérience professionnelle en architecture.