présentation

présentation

|

Foire aux questions (FAQ)

1 Qu’est-ce que la mobilité ?
Il s’agit d’une période d’études passée à l’étranger dans une école ou université qui a passé un accord avec l’Ensa-PB. Elle peut durer un semestre ou une année. Les cours suivis sont validés sous forme de crédits et l’étudiant est dispensé des frais d’inscription dans l’école d’accueil.

2 Quand pourrai-je partir en mobilité ?
La mobilité est théoriquement possible dès la deuxième année. En pratique, elle intervient plutôt en Licence 3 et surtout en Master 1. Certaines destinations ne sont ouvertes qu’aux étudiants en Licence et d’autres seulement aux Masters.

3 Combien de partenariats l’Ensa-PB a-t-elle conclus ?
L’Ensa-PB est une des écoles qui a le plus de partenariats dans le monde. Le développement de ses échanges internationaux est une de ses priorités. Elle a actuellement 74 partenariats dans le monde : 47 avec une école ou université de la zone Erasmus+ (l’Union européenne et quelques autres pays situés en Europe) et 27 dans des pays hors Erasmus+ (reste du monde). La liste est disponible dans le guide partir en mobilité

4 Qu’est-ce que le programme Erasmus+ ?
C’est un programme de l’Union européenne financé par le Etats-membres qui permet depuis plus de trente ans aux étudiants de toute l’Europe d’effectuer une partie de leurs études dans un autre pays en bénéficiant d’une bourse. Il est maintenant accessible aussi, sous certaines conditions, aux artistes, apprentis, scolaires etc…

5 Puis-je bénéficier de bourses pendant ma mobilité ?
Tous les étudiants boursiers du CROUS continuent de percevoir leur bourse pendant leur mobilité à l’étranger. Les étudiants partant dans le cadre d’Erasmus+ perçoivent tous une bourse mensuelle pendant la durée de leur mobilité. Celle-ci est variable selon la zone géographique dans laquelle est située l’école partenaire (entre 170€ et 270€/mois). Le ministère de la culture attribue également des bourses (400€/ mois pour les boursiers et 130€/ pour les non boursiers pendant 6 mois maximum). La région Ile de France attribue des bourses qui sont versés aux étudiants partant hors d’Europe et sous condition de revenus.

6 Comment prépare-t-on sa mobilité ?
Il est préférable de commencer dès la 1ère année à préparer sa mobilité, en s’informant sur les destinations proposées, en commençant l’apprentissage d’une langue ou en confortant les acquis du lycée, en choisissant des studios ou des matières qui permettront d’étoffer son dossier le moment venu.

7 Quelles sont les destinations les plus demandées ?
Depuis quelques années, en Europe, la Scandinavie dans le cadre du programme Erasmus+ et la Suisse ont les faveurs des étudiants.
Dans le reste du monde, le Canada, le Chili, le Brésil et l’Argentine, le Japon et la Corée sont aussi très demandés.
Mais tous les étudiants qui reviennent de mobilité, même s’ils n’ont pas eu le pays qu’ils souhaitaient au départ, témoignent de la richesse de cette expérience et de leur satisfaction d’avoir eu la chance de pouvoir la réaliser.

8 Comment les places sont-elles attribuées ?
Au moment de déposer leur candidature, les étudiants font trois choix de destinations souhaitées par ordre de priorité. Le dossier comprend également une lettre de motivation, un CV, un portfolio des projets réalisés depuis la 1ère année, les relevés de notes obtenues et un contrat d’études présentant les matières qui seront étudiées à l’école ou l’université choisie. La commission internationale composée d’enseignants de l’école examine les candidatures et attribue les places.
Les étudiants qui n’ont obtenu aucun de leurs trois choix se voient proposer de choisir une destination parmi les places restantes. L’école disposant d’un grand nombre de destinations, tous les étudiants qui le souhaitent et qui ont validé tous leurs semestres peuvent partir en mobilité. Actuellement, près de 80% des étudiants bénéficient de cette expérience irremplaçable au cours de leur cursus.

9 A quelles autres possibilités d’échanges internationaux les étudiants ont-ils accès ?
Les voyages d’études (entre quinze et vingt) organisés chaque année sont des occasions d’ouverture internationale.  A la rentrée 2019, le voyage des Première année a été organisé à Barcelone.
Des partenariats de longue durée se sont développés dans le cadre du cursus avec des écoles étrangères pour permettre à des étudiants de même niveau de travailler sur un projet commun et ainsi d’appréhender la culture du pays partenaire et son approche en matière d’architecture. Quelques partenariats peuvent être cités en exemple : L’université Hangyang à Séoul et l’Institut Shibaura à Tokyo, l’université de Naples, l’université d’Austin (USA), l’université de Phnom Penh, l’université de La Plata (Argentine)…. Des workshops sont organisés avec ces universités la plupart du temps annuellement.
Enfin, des stages peuvent être réalisés à l’étranger, notamment dans le cadre du programme Erasmus+ et ils donnent droit à une bourse.

Chaque année, la direction des relations internationales organise une soirée d’information sur la mobilité d’études. C’est l’occasion pour les enseignants, les futurs candidats à la mobilité et les étudiants étrangers d’échanger et de partager leurs expériences et parcours à l’international. Lors de ce temps fort, les offres de destinations et la procédure de candidature sont présentées.

candidature pour une mobilité d’études

Dépôt avant 3 décembre 2021 à 12h de votre dossier comprenant :

  • une fiche de candidature avec les 3 choix de destinations à classer par ordre de préférence
  • une lettre de motivation en français pour les 3 choix,
  • un curriculum vitae,
  • un projet de contrat d’études.

A cela doit s’ajouter un portfolio qui doit être déposé avant le 7 février 2022 à 12h.

Les étudiants doivent avoir validé leur studio de chaque semestre de l’année universitaire pour que leur candidature soit examinée.

examen des candidatures

Les candidatures sont examinées par les membres de la Commission internationale de l’Énsa-PB selon les critères suivants :

  • la qualité du portfolio,
  • les motivations,
  • les notes obtenues dans les années antérieures,
  • les compétences linguistiques.

Les décisions prises après avis de cette commission sont souveraines et irrévocables.
La sélection de l’Énsa-PB pour une destination ne préjuge pas de l’acceptation du dossier par l’école choisie qui peut appliquer son propre système de sélection.

candidater pour une mobilité de stage

Cette mobilité peut s’effectuer sous la forme d’un stage dans une entreprise dans un pays de l’union européenne et de l’espace économique européen.
Les étudiants peuvent partir en stage pour une durée de 2 mois à 12 mois.
Une mobilité d’études et de stage peuvent se cumuler mais ne peuvent excéder 12 mois maximum par cycle d’étude.
Une seule mobilité de stage Erasmus + est réalisable dans le parcours de l’étudiant.

Vous devez transmettre un dossier auprès du service des relations internationales (SRI) 3 mois à l’avance, composé des éléments suivants :

  • la convention avec l’entreprise (mentionnant notamment la période de stage), visée par la direction des études
  • le contrat de mobilité de stage Erasmus visé par le SRI.