DSA Architecture et Risques Majeurs

DSA Architecture et Risques Majeurs

|
Anabel Mousset responsable des DSA risques majeurs et patrimoine envoyer un message 01 53 38 50 64
Cet enseignement forme des architectes compétents dans la prévention des risques majeurs, la reconstruction et le développement en situation de crise, avec un objectif privilégié : leur donner la capacité de formuler des propositions architecturales. Les étudiants acquièrent des connaissances techniques solides en prévention des risques de séisme, vents violents, inondations, et des autres risques naturels ou anthropiques.

objectifs

  • apprendre à prévenir et gérer les risques majeurs, dans le respect du cadre de vie,
  • appréhender la gestion du risque comme une action globale qui s’inscrit dans un environnement complexe : architectural, urbain et paysager, social et économique, et surtout humain.

points forts et spécificités

  • seule formation dispensée en France,
  • prévention et gestion de l’ensemble des risques majeurs à partir de la démarche et avec les outils de l’architecte,
  • interventions d’experts extérieurs en risques majeurs,
  • participation à un voyage d’étude chaque semestre destiné à travailler en situation.

déroulement de la formation

La formation se déroule sur 4 semestres :

  • 3 premiers semestres dédiés aux enseignements à raison d’une semaine par mois (environ), composés de cours, ateliers de projets et voyages d’étude,
  • 1er semestre : sol et vent – voyage d’étude dans un pays étranger (Rhodes, Liban…),
  • 2e semestre : eau et territoire – voyage d’étude dans les Pyrénées,
  • 3e semestre : urgence, reconstruction et développement – voyage d’étude à l’étranger ou en outre-mer (Népal, Colombie, Mayotte…),
  • 1 dernier semestre de mise en situation professionnelle (de 500 à 600 h) et l’élaboration d’un mémoire.

compétences à acquérir

  • assimiler les connaissances techniques pour prévenir les différents risques : séisme, vents violents, inondations, et autres catastrophes naturelles ou dont l’origine se trouve dans l’action de l’homme,
  • dresser un diagnostic in situ et élaborer des projets, à l’échelle architecturale – qu’il s’agisse de concevoir des bâtiments nouveaux ou d’intervenir sur le patrimoine existant -, et à l’échelle urbaine voire territoriale,
  • maîtriser une situation d’urgence en prenant en compte les problématiques de développement durable et de la ville résiliente, que la catastrophe vienne de se produire ou qu’elle soit latente (cas du bidonville).

poids horaire et crédits

  • durée de la formation : 4 semestres universitaires avec un volume horaire encadré de 1200 h,
  • crédits : 120 ECTS (European Credit Transfer System),
  • formation diplômante : le DSA est un diplôme national d’enseignement supérieur de 3e cycle.

équipe pédagogique

Directeur scientifique :
Pascal Chombart de Lauwe, architecte DPLG, titulaire d’un DEA en anthropologie sociale et professeur à l’Énsa de Paris-Belleville.

Direction pédagogique :
Cyrille Hanappe, architecte, ingénieur, maître de conférences à l’Énsa de Paris-Belleville.

Enseignants référents pour chaque semestre : 

  • Semestre 1 : Sara Kasri, architecte DPLG (Tunisie), ingénieur (Projet Tempus – ENIT), doctorante en architecture (LATTS-Université Paris Est),
  • Semestre 2 : Élodie Pierre, architecte, titulaire d’un master européen patrimoine bâti des risques naturels majeurs de l’Énsa de Bordeaux ainsi que d’un DESS urbanisme opérationnel, enseignante contractuelle à l’Énsa de Paris-Belleville,
  • Semestre 3 : Cyrille Hanappe,
  • Semestre 4 : Pascal Chombart de Lauwe.

insertion professionnelle

  • administrations publiques travaillant sur la question du risque,
  • sociétés d’exercice libéral spécialisées en ce domaine qui proposent leurs services aux mêmes administrations,
  • collectivités locales qui ont des responsabilités et des compétences en termes de prévention des risques majeurs, et de gestion de ces risques,
  • organisations non gouvernementales (ONG),
  • institutions internationales œuvrant dans le domaine de la gestion de crise au niveau mondial.