mastère spécialisé® architecture et scénographies

mastère spécialisé® architecture et scénographies

|
en
Deborah Arnaudet Responsable de la HMONP et du mastère architecture et scénographies envoyer un message 01 53 38 50 38
Nicolas Andre envoyer un message
La formation mastère spécialisé® Architecture et Scénographies est proposé par l’Ensa de Paris-Belleville en partenariat avec l’Ecole Camondo et soutenu par de nombreux partenaires publics et privés. Elle délivre un diplôme labellisé par la Conférence des Grandes Écoles (CGE).

objectifs

  • Proposer une formation originale et polyvalente ouverte sur les domaines variés relevant de la scénographie (architecture éphémère, lieux d’exposition, évènementiel, spectacles vivants…).
  • Former des “chefs de projet en architecture éphémère” : scénographie de spectacles, d’expositions, d’espaces publics, de salons et d’évènements.
  • Préparer ses étudiant(e)s à penser l’architecture éphémère dans son contexte, vis-à-vis d’un public, d’une œuvre, d’une narration.

Consulter les modalités de candidature

partenaires professionnels

La formation est soutenue par de nombreux partenaires professionnels susceptibles d’accueillir les étudiant(e)s pour leur mise en situation professionnelle (MSP) d’une durée de 4 à 6 mois :

  • la Philharmonie de Paris,
  • ARTER
  • l’Opéra national de Paris,
  • le Musée des arts décoratifs,
  • la Cité de l’architecture et du patrimoine,
  • le Centquatre,
  • le Comité d’organisation des Jeux Olympiques 2024,
  • Bureau Betak,
  • la Monnaie de Paris,
  • le Pavillon de l’Arsenal,
  • la Gaîté lyrique,
  • la Maison de la culture de Seine-Saint-Denis,
  • la Réunion des musées nationaux Grand Palais,
  • la Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise…

enseignements

En ce qui concerne les cours magistraux et les TD, la formation est attentive à dispenser de manière équilibrée :

des enseignements d’ordre technique :

  • maîtrise des ambiances : éclairage, matériaux du second œuvre, intégration des lots techniques, acoustique…
  • maîtrise des techniques de mise en œuvre spécifiques : stratégies de montage, démontage et réemploi…
  • maîtrise de la réglementation : sécurité des biens et des personnes, gestion de la foule…
  • maîtrise des problématiques d’exposition et de conservation : muséologie, signalétique, interfaces numériques…

des enseignements d’ordre théorique liés :

  • au théâtre : histoire et évolutions récentes du rapport scène/salle, spécificité d’une approche spatiale liée à la narration…
  • au musée : repères historiques, politiques innovantes vis-à-vis des publics, évolutions contemporaines des typologies et nouvelles manières d’exposer, problématiques spécifiques liées à la conservation…
  • à l’architecture commerciale : repères historiques, archétypes, évolutions contemporaines des lieux de vente, impacts urbains, dématérialisation…
  • aux fêtes publiques : histoire des grandes scénographies urbaines, expositions universelles, commémorations, aspects politiques et symboliques, problématiques liées à la gestion des flux…

En ce qui concerne les exercices de projet, la pédagogie est attentive à ce qu’ils répondent à un certain réalisme de la commande d’une part mais aussi d’ouvrir à des réflexions fondamentales et prospectives d’autre part, ainsi qu’au croisement des disciplines. Les exercices de projet sont systématiquement encadrés par deux enseignants professionnels. Des intervenants ponctuels spécialistes du domaine viendront apporter des éclairages spécifiques.

déroulement de la formation

La formation est composée de :

1/ de janvier à juillet :

  • 1 semaine inaugurale en janvier : enseignements et visites
  • 3 modules (enseignements le vendredi et projet le samedi) d’une durée de :
    – 7 semaines : Scénographie d’évènementiel
    – 7 semaines : Scénographie des lieux d’exposition
    – 7 semaines : Scénographie pour le spectacle
  • 2 workshops d’une semaine centrés sur des aspects techniques :
    – lumière artificielle
    – projet échelle 1

    Attention
    : Le programme et les modalités d’enseignement sont susceptibles de modification selon l’évolution de la situation sanitaire.

2/ de juillet à mars de l’année suivante (jury):

  • 1 mise en situation professionnelle de 4 à 6 mois
  • suivie de la soutenance d’une thèse professionnelle (jury).

poids horaire et crédits

La formation, d’une durée de 15 mois (de janvier à mars de l’année suivante), dispensera de manière équilibrée des enseignements d’ordre technique et d’ordre théorique et des exercices de projet pour un total de 375 heures et  75 ECTS.

équipe pédagogique (2021)

–          Savoir-faire du projet :

  • Nicolas André, Enseignant de l’Énsa-PB/Architecte, Responsable pédagogique
  • Nadia Lauro, Scénographe
  • Philippe Prost, Enseignant de l’Énsa-PB/Architecte
  • Adrien Gardère, Architecte/Scénographe et Marina Khemis, scénographe
  • Paul Marchesseau, Enseignant de l’École Camondo/Designer
  • Alphonse Sarthout, Architecte

–          Savoir-faire théoriques :

  • Jean Dominique Secondi, Président de la Gaité Lyrique/Responsable du Pôle Culture à la Société du Grand Paris
  • Alexis Markovics, Enseignant de l’École Camondo/Chercheur, Responsable pédagogique
  • Cloé Pitiot, Conservatrice au Musée des Arts décoratifs
  • Laure Fernandez, enseignante de l’École Camondo/chercheure
  • Yann Rocher, Enseignant/Architecte

–          Savoir-faire techniques :

  • Martin Malte, designer graphique/plasticien
  • Philippe Almon, Enseignant de l’École Camondo/Éclairagiste
  • Pier Schneider, Architecte/plasticien
  • Martin Monchicourt, Responsable de l’atelier bois à l’Énsa-PB/Plasticien
  • Antoine Charon, Enseignant de l’École Camondo/Designer sonore
  • Teïva Bodereau, Enseignant de l’Énsa-PB/Ingénieur/Architecte
  • Florence Bertin, Conservatrice au Musée des Arts décoratifs…

la mise en situation professionnelle (MSP)

Au cœur du dispositif de formation, l’expérience en entreprise constitue un point incontournable du mastère spécialisé®.
Les étudiant(es) doivent réaliser une mission professionnelle de 4 à 6 mois (en stage, CDD ou CDI).
Les enseignements théoriques se terminant en juillet, la MSP peut être réalisée de juillet à fin décembre à temps plein.
Pour les étudiants non engagés dans la vie professionnelle, la mission en entreprise pourra débuter dès le mois de mars à temps partiel.
Chaque étudiant est guidé par un enseignant responsable du suivi pédagogique de la mise en situation professionnelle et de la thèse professionnelle.
L’étudiant doit rédiger sa thèse professionnelle en s’appuyant sur la mission réalisée en entreprise, sous la direction de l’enseignant responsable spécialisé dans la thématique choisie.
Elle donne lieu à une soutenance devant jury (30 ECTS).