observer et retranscrire un lieu
exposition

observer et retranscrire un lieu

|

Présentation des maquettes réalisées autour du canal Saint-Martin et du Canal de l’Ourcq par les étudiants de première année.

L’exercice est organisé sur le temps de 4 séances. Il a pour objet d’amener l’étudiant à observer, décomposer et retranscrire cet espace en mettant en exergue certaines de ses composantes majeures : séparatifs, vides et sols publics et privés, masses bâties, rythmes des façades.

Le premier temps de l’exercice est constitué par une approche sensible pour, dans un second temps, être transcrite en géométral et en proportions.
Le troisième temps vise à faire prendre conscience de la manière dont une partie de ville peut être constituée, à partir de ses tracés, et en quoi la coupe géométrale et la maquette peuvent être un outil de représentation et de compréhension spécifique pour cela. Les maquettes des seuls séparatifs sont alors constituées.
Le travail du quatrième temps se fait exclusivement en maquette sur la base de coupes produites à la phase précédente. Il complète la lecture des différentes composantes observées et relevées.

Le travail est effectué par les étudiants de première année réunis en binôme – un par parcelle- et invite à une coordination entre toutes et tous.

Cet exercice a été encadré par les enseignants : Luca Antognoli, François Brugel, Fanny Costecalde, Victor De Almeida, Patrick de Jean, Marion Dufat, Laëtitia Lafont, Julie Lafortune, Lise Le Roy, Alice Lombard, Miguel Macian et César Vabre.

mezzanine haute