Moscou-Rome, regards croisés
vidéo

Moscou-Rome, regards croisés

|

Conférence de Élisabeth ESSAÏAN dans le cadre du cycle « L’architecture en Russie : nationalisme, internationalisme, transnationalisme », conçu par Jean-Louis Cohen.

« En 1925, Mussolini a proclamé :  » J’appelle à la construction de Rome, pour rendre à Rome toute sa grandeur […] « . Sept ans ont passé et il n’y a non seulement pas de miracle, mais il n’y a rien. Pourquoi ? Parce que le capitalisme voit un autre miracle – le miracle de la décadence, le miracle de la crise ». C’est en ces termes qu’en 1932, Lazare Kaganovitch, chargé du futur plan stalinien de Moscou, évalue l’avancée et la portée du plan mussolinien.

Nous nous intéresserons à ce moment particulier du regard vers l’Italie dans le contexte d’élaboration du plan de Moscou de 1935, tout en replaçant cet intérêt dans le temps long d’échanges russo-italiens.
Élisabeth Essaïan est architecte, enseignante-chercheure à l’ENSA de Paris-Belleville et ancienne pensionnaire de la Villa Médicis.

Programme réalisé dans le cadre du projet de recherche Russie XX-XXI, avec le soutien de la Vladimir Potanin Foundation.
Suivez-les sur : facebook.com/kollektsia