Les obligations du doctorant

Publié le 2015-07-18 09:10:58

Une fois engagé dans son parcours doctoral, l’étudiant devient un apprenti chercheur : à ce titre, il est appelé à s’investir dans les activités scientifiques organisées à différents niveaux (équipe d’accueil, UMR, école doctorale), à suivre des enseignements qui viendront enrichir sa formation initiale et parfaire ses méthodes de travail, mais également à prendre en main la valorisation de ses propres recherches. Il béné cie pour cela d’un certain nombre de dispositifs de formation et d’accompagnement, dont l’initiative revient aux chercheurs confirmés comme aux doctorants eux-mêmes.

Au cours de leur parcours, les doctorants suivent des formations d’accompagnement et participent à des enseignements, séminaires, missions ou stages organisés dans le cadre de l’école doctorale. L’ensemble de ces formations est lié aux obligations de validation des enseignements.

Chaque étudiant est tenu de faire, chaque année, au moins 3 activités – dont au moins 1 d’enseignement – relevant de 3 catégories différentes choisies
parmi les domaines suivants :

  • suivi des enseignements de l’école doctorale (cours et séminaires)
  • participation aux activités de l’école doctorale (organisation de séminaires, participation à La Lettre de l’Ecole doctorale, tutorat de jeunes doctorants) ;
  • activités d’enseignement (dispenses de TD, TP et de cours, monitorat) ;
  • participation à des activités de recherche académique (contribution sélectionnée à un colloque, publication dans une revue à comité de lecture…) ;
  • participation à des activités dans le secteur privé ou public (activité salariée en entreprise du secteur privé ou public, stage en entreprise, convention CIFRE…) ;
  • participation à des activités internationales (stage ou séjour en laboratoire ou séjour universitaire, contribution acceptée dans un
  • colloque international, participation à une recherche dans le cadre d’un contrat européen) ;
  • activités relatives à l’insertion professionnelle (ateliers d’insertion professionnelle, « nouveau chapitre de la thèse »…).

Nombre d’heures à valider : 90 heures (cours et autres activités) sur la durée de la thèse, dont 30 heures de professionnalisation.

Pour les doctorants en contrat doctoral avec mission d’enseignement : 120 heures (cours et autres activités) sur la durée de la thèse, dont 60 heures dédiées à la pédagogie.

Chaque année au moment de leur demande de réinscriptions, les étudiants doivent remplir une  che de validation des enseignements à remettre à l’Ecole doctorale « Ville, Transports et Territoires » (Université Paris-Est).

Par ailleurs, les doctorants doivent passer le TOEIC (Test Of English for International Communication) :

  • le passage d’un test blanc type TOEIC en première année est obligatoire afin de permettre aux doctorants d’évaluer leur niveau d’anglais.
  • le passage du TOEIC l’année de la soutenance est obligatoire (score souhaité mais non obligatoire : 785).