L'Ecole signale : rencontres Niemeyer 2015

Publié le 2015-01-20 12:10:25

Rencontre Niemeyer 2015 - Libre ou subie, la mobilité est politique

A l’occasion de cette seconde édition des Rencontres Niemeyer, un hommage sera rendu à l’œuvre d’Edith Girard, architecte et professeure à l’ENSA de Paris-Belleville, qui a marqué toute la vie de notre école depuis sa création.

Des étudiants de l’ENSA de Paris-Belleville ont souhaité apporter leur contribution à cet hommage en présentant quelques travaux et témoignages de l’engagement d’Edith Girard comme architecte et enseignante, les deux activités étant pour elle intimement liées.

23 janvier 2015 - siège du PCF

Le 20e siècle a été marqué par un développement considérable de la mobilité. Si, comme le soulignait Paul Valery, les armées de Napoléon se déplaçaient à la même vitesse que celles de Jules César, leur célérité a été multipliée par cent en un siècle.

Avec le culte du productivisme et de la vitesse, la mobilité a fait l’objet d’un consensus politique. L’affiche du film Metropolis de Fritz Lang en 1927 témoigne qu’elle incarnait même le mythe de la ville moderne.

En ce début de 21e siècle, la mobilité recouvre de nombreux enjeux politiques et idéologiques : mobilité spatiale, mobilité sociale, mobilité familiale, mobilité professionnelle, mobilité internationale...

Elle est à bien des égards devenue synonyme de flexibilité et de précarité. Mais ne faut-il pas lui donner un contenu émancipateur fondé
sur le droit à l’espace et au temps ?

Ne reste-t-elle pas aussi une aspiration progressiste de tout à chacun, un droit et une liberté ?

Le Parti communiste relève le défi de ce débat lors de l’édition 2015 des Rencontres Niemeyer.

Ce rendez-vous annuel, propose aux professionnels, chercheurs, élus, cadres territoriaux, citoyens de mettre leur énergie créative pour inventer un projet pour l’habitat, pour la ville et pour l’égalité des territoires.

Pour vous inscrire : c'est ici

 

PROGRAMME

8h30 : Accueil

9h00 : Ouverture : Pierre Laurent

9h30 : hommage à l’œuvre d’Édith Gérard

9h45 : exposé liminaire - « Les mobilités entre autonomie et contrainte » Jean-Pierre Orfeuil

 

10h30 – 12h00 : Ateliers

Logement et mobilité

Ian Brossat, adjoint au maire de Paris, délégué au Logement
Catherine Jacquot, présidente du Conseil national de l’ordre des architectes
Paul Chemetov, architecte urbaniste
Michel Leprêtre, président de la SEMISE

Approvisionnement des villes

Christian Hervy, administrateur du MIN de Rungis
Dominique Launay, syndicaliste, CGT Transports
Lise Bourdeau-Lepage, géographe, professeur Lyon 3

« Grands projets » utiles ou inutiles ? Pour qui, qui décide ?

Guy Burgel, professeur université de Nanterre
Pierre Radanne, président de 4D
Catherine Tricot, rédactrice en chef de Regards
Elsa Faucillon, dirigeante nationale du PCF

Intelligente et populaire, la ville de demain s’invente maintenant

Antoine Picon, professeur université de Harvard
Yann Lepollotec, responsable nouvelles technologies PCF
Sabine Blanc, journaliste

12h15 – 13h45 : repas

14h00 – 15h30 : Ateliers

Inventer le logement moderne

Monique Eleb, sociologue et psychologue, professeur honoraire à l’École nationale supérieure d’architecture
Carmen Santana, architecte urbaniste
Eddie Jacquemart, président de la CNL
Jean-Michel Daquin, président du Conseil régional d’île-de-France de l’ordre des architectes.

Intégration des grands enjeux stratégiques en zone urbaine

Alain Audoubert, maire de Vitry-sur-Seine
Monique Labbé, architecte, spécialiste ville souterraine
Christian Garcia, secrétaire général de la Société du Grand-Paris

Travail, domicile, loisirs : la mobilité subie est-elle inéluctable ?

Jacques-Jo Brac de la Perrière, urbaniste
Gérard Le Briquer, syndicaliste, CGT transports
Jean Laterrasse, professeur Université Paris–Est
Laurence Cohen, sénatrice

Dans le monde globalisé, quelles conséquences aurait la disparition du département, territoire fini et repère de représentation ?

Christian Favier, président du Conseil général du Val-de-Marne
Philippe Panerai, architecte urbaniste
Mireille Ferri, directrice générale de l’Atelier international du Grand-Paris

15h45 – 17h15 : Ateliers

Le droit à la centralité en territoire « périphérique » ?

Eric Charmes, sociologue et urbaniste, directeur du laboratoire recherches interdisciplinaires, ville-espace-société.
Gérard Lahellec, vice-président aux transports, Conseil régional de Bretagne
David Mangin, architecte urbaniste
Gaëlle Olivier-Barberousse, La Poste, directrice de la brance services courrier-colis des Yvelines

Mobilité et développement durable

Thomas Richez, architecte
Denis Voisin, Fondation Nicolas Hulot
Dominique Launay, syndicaliste, CGT Transports
Jean-Luc Orand, directeur d’une société d’ingénierie

Les flux font la métropole… Quelle démocratie métropolitaine pour les gérer ?

Dominique Adenot, maire de Champigny, président de l’Anecr
Emmanuelle Cosse, présidente EEVL
Pierre Dharréville, responsable national PCF
Pierre Mansat, président de l’Atelier international du Grand-Paris

Melting-pot culturel et ethnique, les métropoles existent par les migrations internes et externes. Vers une nouvelle approche des phénomènes migratoires.

Patrice Leclerc, maire de Genneviliiers
Marie-Christine Vergiat, députée européenne

17h30 – 19h30 : Carte blanche au Front de gauche Ville-habitat

Aménagement du territoire et choix de société

Pierre Veltz, chercheur, président-directeur général de l’établissement public Paris-Saclay
Eloi Laurent, économiste senior à l’OFCE, coordinateur du rapport « Pour l’égalité des territoires »
Marie-Pierre Vieu, éditrice, présidente du groupe Front de gauche à la région Midi-Pyrénées

19h30 – 20h00 : séance plénière de clôture

20h00 – 20h30 : buffet

21h00 : théâtre - Le monologue de la Femme gelée.

Adaptation théâtrale par la compagnie Tuchenn du roman d’Annie Ernaux.

Visite de l’Espace Niemeyer à 19h30 par Gérard Fournier, administrateur du siège avec Jacques Tricot, responsable de l’agence Niemeyer en France.

Toute la journée : Installation d’une création de Street art