Contact

Hang Le Minh

01 53 38 50 51

hang.leminh

Colloque international

Publié le 2014-02-23 18:09:29

3 et 4 Avril 2014

Pierre Rosenberg le souligne : « Qui peut prétendre avoir lu tout Pinon ? Car pour qui parcourt la liste de ses publications, ce qui retient immédiatement et stupéfie – et pour tout dire donne le vertige – c’est l’immensité de la curiosité et du savoir de Pierre Pinon, la variété et la multiplicité de ses intérêts, un foisonnement qu’il n’est pas de mon propos ni de ma compétence de résumer, vaine ambition. Comment a-t-il fait ce diable de Pierre Pinon pour, la même année (1993), s’intéresser à la maison du sculpteur Clodion à la Chaussée d’Antin (20 pages), à “La cartographie urbaine d’Istanbul et les incendies au xixe siècle : les plans de lotissement après incendie et les cadastres d’assurances” (7 pages), pour activement prendre part et communiquer à des colloques à Tours, Marne-la-Vallée, Strasbourg, Tarragone, Dijon, Rome (et même Paris), pour participer à la rédaction d’imposants catalogues d’expositions, que sais-je encore ? ». Qui en effet, parmi ses étudiants, ses actuels ou anciens doctorants, ses collègues de l’Ensa de Paris-Belleville ou de l’Ipraus, les universitaires et chercheurs avec qui il a collaboré, peut se targuer, non de simplement d’énumérer les thèmes de travail et domaines d’intervention de Pierre ? De sa curiosité toujours en éveil découle la diversité tant de ses objets de recherche que de leurs « terrains » ou des époques considérées : Paris, villes françaises, de Turquie, du Proche Orient… monographies et études d’architectes (en premier lieu Pierre-Adrien Pâris et Pierre-Louis et Victor Baltard, mais aussi Tony Garnier, Le Corbusier…), architecture rurale ou industrielle, infrastructures et ouvrages d’art (canaux, fortifications…), formation et évolution des paysages… questions du patrimoine et de sa protection… céramique gauloise, ville romaine, villes de fondation, extensions, percées (Haussmann, bien sûr, mais pas seulement !) – de l’Antiquité à nos jours (même s’il avoue une prédilection pour la Restauration et la monarchie de Juillet)… Un fruit de ces travaux multiples est le socle fourni à ses positions théoriques. « De l’histoire du paysage à celle des monuments, le travail de Pierre Pinon déploie un fil conducteur qui le mène à l’histoire des hommes et à celles des idées » relève Alain Schnapp.
À l'heure du départ à la retraite (administrative) de Pierre Pinon, quelques-uns des auteurs ayant contribué à l'ouvrage qui lui est dédié se rassemblent dans ce colloque pour y présenter quelques-uns des thèmes et terrains qu'ils ont partagés avec Pierre Pinon et sur lesquels ils ont collaboré avec lui. Ainsi, les communications relèveront-elles de différentes disciplines auxquelles Pierre Pinon se consacre et qu'il contribue à faire collaborer : l'architecture et son histoire, bien sûr, mais aussi l'histoire des villes et des territoires, l'archéologie… Ces communications reflèteront également ses principaux terrains de prédilection : l'architecture et les villes d'Europe, ainsi que celles du Proche-Orient et du Monde Ottoman.

 

Télécharger le programme