Un mur, un tableau

Publié le 2019-02-15 17:38:31

Les deux tableaux présentés ils ont été réalisés dans le cours d'option pour L3 et Master «Penser en peinture». Pour cela il fallait choisir librement un format de châssis et acheter une toile non-préparée afin de la monter et la préparer soi-même en cours. Tout ceci participant de la production du tableau final où il n'y avait pas de sujet ou thème imposé. Lors du jury final, l'ensemble des étudiants ont voté pour choisir le tableau qui allait être accroché dans le mur. Cette année le choix s'est avéré trop difficile, et la décision finale à été de choisir deux au lieu d'un seul.

Le deux peintures partagent une attitude inmédiate vis à vis du processus de travail mais abordent le geste et l'application de la matière picturale de manière différente: liquide dans l'un, opérant par glissement et une certaine capillarité, elle évoque un mouvement, à l'échelle du format, en le débordant latéralement. Le second, affirme davantage l'écriture du pinceau et la matière picturale, en impulsant le contraste entre la toile vierge et les parties recouvertes de peinture. Comme le décrit Margaux Solmon: « C'est avant tout un travail sur la couleur qui découle d'un geste spontané. Ces couleurs mi-chaudes mi-froides expriment diverses profondeurs. Enfin, le rapport entre les verticales et les ondulations servent à créer un contraste au tableau.»