L'Ensa Paris-Belleville participe à l'événement Feestyle à la Grande halle de la Villette

Publié le 2015-11-23 15:48:19

Dimanches 6 et 13 décembre 2015

La Villette organise un grand événement Freestyle (skatepark, DJ sets, street market, BMX…) au sein de la Grande Halle dont l’accès sera gratuit. A cette occasion, les jeunes des quartiers prioritaires et des étudiants de l’école d’architecture de Paris Belleville exposeront des projets architecturaux et urbains écologiques pour la future métropole du Grand Paris.

Dans le cadre de l’événement Grand Paris#climat, l'objectif est de montrer que l’on peut faire des projets urbains autrement en donnant la parole aux jeunes et en les rendant acteurs de la vie sociale tout en tenant compte de la transition énergétique.

Dans le studio n°1 de la Grande Halle, des maquettes, vidéos, photos, dessins mais aussi des retransmissions d’émissions de radio permettent de partager leurs réflexions. Ces émissions de radio ont été produites et animées par les jeunes eux-mêmes, formés pour l’occasion par l’association l’OEil à l’Ecoute et diffusées sur Radio Campus Paris 93.9 FM les 3 et 10 octobre derniers. Elles sont disponibles en podcast sur le site de Radio Campus. Sur place, l'association TEPOP proposera aux jeunes de participer à des ateliers architecturaux et de réaliser un voyage métropolitain pour dessiner eux-mêmes leur futur territoire. Une expérience unique !

Quand des jeunes de quartiers prioritaires rencontrent des étudiants architectes

D’avril à juillet 2015, des jeunes de quartiers prioritaires de la future métropole ont participé à des ateliers encadrés par de jeunes architectes urbanistes en vue de créer des petits projets architecturaux et urbains pour leur territoire, en tenant compte des contraintes écologiques et énergétiques.
Cette démarche permet de développer la créativité et l’implication des habitants des quartiers concernés mais également de sensibiliser les jeunes à la problématique de la transition énergétique et de la nécessité de vivre autrement, avec un changement de « climat ».
Les sites ont été repérés en raison de la présence de groupes de jeunes déjà constitués sur lesquels l’association TEPOP peut s’appuyer (conseils municipaux de jeunes, associations innovantes, entraide, développement artistique, collectifs, blogs, radio locale).