Dessiner ? Cycle de conférences avec le soutien de la Fondation Sto-Stiftung

Publié le 2018-11-07 14:13:34

Jeudis 8, 15 et 22.11.2018 | Amphi Huet | 19:00

Cette année, les « Causeries de novembre » invitent trois praticiens internationaux à parler de la relation que la représentation entretient avec le projet dans leurs pratiques, qu’elles se déploient à l’échelle du paysage, de la ville ou de l’architecture. Michel Desvigne met en évidence par le tracé les structures essentielles de grands territoires pour les remodeler dans le temps sous forme de « géographies augmentées ». De l’esquisse au rendu, Peter Wilson travaille à l’aquarelle l’expression spatiale et iconographique spécifique de chacun de ses projets. Les relevés des bâtiments ordinaires de Tokyo imaginés par Bow Wow nourrissent la conception et le dessin des interventions construites de cet atelier dans les métropoles.  Dans tous les cas, ces recherches s’offrent comme des alternatives à la prolifération d’images indifférenciées que l’avènement du numérique a trop souvent signifiée pour les professions de l’espace.

08.11.2018 | Michel Desvigne (MDP), Paris. Le paysagiste Michel Desvigne est l’auteur de nombreux espaces publics en France et dans divers pays, notamment en Europe et aux USA. Sa requalification du Vieux Port de Marseille lui a valu le Prix européen de l’aménagement de l’espace urbain, après le Grand Prix de l’urbanisme en 2011. Il enseigne à Harvard.

15.11.2018 | Peter Wilson (Bolles+Wilson), Berlin. Né en Australie, Peter Wilson (associé depuis 1980 à l’architecte allemande Julia Bolles-Wilson), pratique le dessin de manière intensive depuis ses années d’étude à l’Architectural Association. Lauréat en 2013 de la médaille d’or du RAIA pour son œuvre construite, il a enseigné à Berlin, Mendrisio, Edimbourg.

22.11.2018 | Yoshiharu Tsukamoto (Atelier Bow Wow), Tokyo. Fondé en 1992 par les architectes Yoshiharu Tsukamoto et Momoyo Kaijima, Bow Wow s’est fait connaître par ses inventaires axonométriques des micro-architectures ordinaires de Tokyo. L’atelier est l’auteur de nombreux bâtiments au Japon, ainsi que d’un ensemble de logements à Paris, rue Rebière.

 

Conférences organisées et animées par Françoise Fromonot