Félicitations à Christophe Gourdier, lauréat du prix Robert Camelot de l'Académie d'Architecture du meilleur PFE décerné pour son travail sur la fondation Beit Hahaïm, à Tetouan, au Maroc.

Publié le 2018-06-19 16:38:45

La Fondation Beit Hahaïm, Tétouan, Maroc. Révélation de la mémoire d'un lieu et d'une culture oubliée.

Ce projet de fin d’étude se développe sur le site des cimetières juif et musulman de la ville de Tétouan au Maroc. Localisée à l’est de la Médina, cette zone profite d’une position centrale remarquable dans la ville. La question que pose ce site est celle d’un patrimoine oublié. Ce lieu recèle les informations de compréhension des origines culturelles marocaines andalouses de la population tétouanaise ; origines, fortement liées à un phénomène de coexistence et d’entrelacement culturel entre les deux religions ayant fondé la ville en 1492. Le cimetière juif présente un état d’abandon alarmant alors qu’il s’agit du plus grand du Maroc, la quasi-totalité de ses tombes est ensevelies par l’érosion naturelle de la colline.