Demain 17 mai à 19h30 Rencontre sur l'avenir de l'architecture dans le cadre du projet de loi Elan

Publié le 2018-05-16 17:05:47

 

JEUNES ARCHIS 

QUI SOMMES-NOUS ?

 Créée en mai 2018, Jeunes Architectes est une initiative collective dédiée à la cause des jeunes architectes, étudiants ou nouveaux actifs, qui évoluent dans un secteur en mutation. Ce mouvement, composé de futurs et nouveaux architectes, de professeurs et de professionnels, trouve sa source dans le cadre des discussions relatives au projet de loi ELAN et entend, plus largement, défendre les intérêts d’une nouvelle génération, aujourd’hui totalement absente des concertations.

Face aux enjeux du projet de loi et aux conséquences des dispositions de ce texte, nous avons décidé de nous structurer afin de débattre, de faire converger nos idées et de les porter dans le débat public. Apolitique, indépendante et raisonnée, cette initiative vise à promouvoir une vision de l’architecture fondée sur la culture, la création et l’ouverture au monde d’aujourd’hui.

 @JeunesArchis  -   jeunesarchis@gmail.com

  LA GENESE DE NOTRE MOBILISATION DANS LE CADRE DU PROJET DE LOI ELAN

 REAFFIRMER L'ARCHITECTURE COMME UNE EXPRESSION DE LA CULTURE (LOI 1977)

 « Eloigner le logement social de celle-ci signifie le stigmatiser et le marginaliser. »

Le projet de loi, porté par les ministres Jacques Mézard, Julien Denormandie et Françoise Nyssen, instaure une dérogation à la loi MOP et contribue à exclure le logement social de l’Architecture Publique. La réflexion doit aujourd’hui se porter sur l'aspect sociétal de l'architecture, profession dédiée à l'intérêt général. Loin d'une revendication égocentrique et corporatiste, l'idée de cette mobilisation est de faire ouvrir les yeux sur l'importance sociale de notre profession.

 « BIEN FAIRE » FACE AU « FAIRE PLUS VITE »

« L’architecture au regard du temps long est compatible avec une production sur le temps court. »

En segmentant la conception des bâtiments par phase, la construction s’inscrit dans le réel, permettant ainsi de trouver la réponse juste au site et de pérenniser le bâtiment. Nous nous accordons pour remettre en question les modes de fabrication de la ville tout en défendant le « bien faire » face au « faire plus vite ». Si la mission de Base définie par loi MOP peut être interrogée, la réflexion architecturale, elle, doit être continue sur toute la temporalité du projet.

 S’ENGAGER CONTRE LES FREINS A L’EMERGENCE DE NOUVELLES ARCHITECTURES

 « Entraver l’innovation et la création freine nécessairement l’émergence d’une nouvelle génération : comment trouver sa légitimité dans une profession en perte de confiance. »

Le projet de loi ELAN pousse les maîtrises d’ouvrages au recours à la conception réalisation, et érige ainsi la maquette numérique comme unique solution, remettant en cause les jalons de la loi MOP. Sans s’opposer à une nécessaire évolution des pratiques et des outils, notre interrogation est la suivante : comment un jeune architecte pourra-t-il faire émerger sa singularité dans un système qui tend vers une standardisation des pratiques ?

 Cette mobilisation cherche à fédérer les jeunes diplômés, futurs et nouveaux architectes, soucieux de l’avenir de leur profession, soutenu par les professeurs et les professionnels du secteur qui contribuent à la formation des talents de demain.Réfléchissons, échangeons, débattons afin d'enrichir les débats et de faire porter la voix de notre profession.

REJOIGNEZ-NOUS !