... de la destruction (2)

Publié le 2014-10-01 10:55:57

mezzanine basse & espace Mc Cormick | 23.10.2014 au 19.11.2014

 

Ce deuxième volet de la série d’événements sur le thème De la destruction...  à l’Ecole de Paris-Belleville accueille des œuvres du Fonds régional d’art contemporain d’Ile-de-France.
S’attaquant aux effets directs de la destruction, Michel François nous livre un archétype correspondant de façon crue et littérale au  titre : Trou, Briser…
Provenant directement de Verdun, les  souches d’arbres de Pascal Convert fonctionnent comme des « gueules cassées » ; gorgées d’encre comme autant de témoignages potentiels à écrire, leur présence mutique s’impose, monumentale.
Dans une proximité certaine, la  Taupe de Nicolas Kennett est une forme momifiée, vitrifiée par une violence obscure, à l’image des corps pris en plein sommeil à Pompéi.
Plus proche de  l’actualité, la vidéo de Till Roeskens- Aïda, Palestine - recueille par le récit et le dessin les stratégies d’adaptation à la transformation du paysage immédiat  de quelques réfugiés d’un camp de Bethléem.
Sublimant la destruction, Gordon Matta-Clark filme ses découpages d’architectures (Conical Intersect) et transforme ce qui ne serait, sinon, que murs crevés, en un objet esthétique, par l’apparition de points de vue inédits.
Commissariat | Jean-Luc Bichaud, enseignant à l’école nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.